Psychologues : Professionnels de santé ou non pour l’Assurance Maladie ?

Est-ce que les psychologues sont des professionnels de santé

Consulter un professionnel lorsque l’on traverse une période difficile est souvent une démarche nécessaire pour prendre soin de sa santé mentale. Mais vers qui se tourner : psychologue ou psychiatre ? Si leurs approches peuvent sembler similaires, leur statut diffère, notamment en termes de prise en charge des consultations. Alors, les séances chez le psychologue sont-elles remboursées ?

Psychologues et psychiatres : des professionnels aux statuts différents

Pour exercer, un psychologue doit avoir suivi un cursus universitaire de 5 ans minimum, sanctionné par un diplôme de master en psychologie. Bien qu’ils disposent d’un numéro ADELI délivré par l’Agence Régionale de Santé (ARS) et relèvent de la catégorie Insee 8690F « activités de santé humaine non classées ailleurs », les psychologues cliniciens ne sont pas considérés comme des professionnels de santé par l’Assurance Maladie.

À l’inverse, les psychiatres sont des médecins spécialisés en santé mentale, dont les consultations sont prises en charge au même titre que celles des autres médecins.

Cette différence de statut a un impact direct sur le remboursement des séances. Alors que consulter un psychiatre en libéral vous coûtera 41€ (tarif conventionné), dont 70% seront pris en charge par l’Assurance Maladie, les séances chez un psychologue, généralement au tarif de 50€, ne sont pas remboursées systématiquement. Les psychologues cliniciens libéraux n’ont d’ailleurs pas droit aux indemnités journalières en cas d’arrêt maladie, ce qui montre leur non reconnaissance comme professionnels de santé.

Définition : psychologue clinicien
Le psychologue clinicien est un professionnel spécialisé dans l’évaluation, le diagnostic et la prise en charge des troubles psychiques. Il intervient auprès de patients de tous âges, en individuel ou en groupe, dans une démarche thérapeutique basée sur l’écoute et le dialogue.

MonPsy : un dispositif pour un accès facilité aux psychothérapies

Depuis avril 2022, l’Assurance Maladie a mis en place le dispositif « MonPsy » pour permettre un meilleur accès aux soins en santé mentale. Concrètement, les assurés âgés de 3 ans et plus peuvent bénéficier d’un remboursement partiel de leurs séances chez un psychologue partenaire, à condition d’avoir une prescription médicale et de consulter pour des troubles psychiques d’intensité légère à modérée.

Dans le cadre de MonPsy, 60% du tarif de la séance sont pris en charge, dans la limite de 8 séances par an, plafonnées à 30€ par séance. Pour une séance à 30€ par exemple, 18€ seront remboursés par l’Assurance Maladie, le reste étant à votre charge ou pouvant être couvert par votre mutuelle. Un coup de pouce non négligeable, même s’il ne s’agit pas d’un remboursement total et que tous les psychologues n’ont pas encore adhéré au dispositif.

Bon à savoir : certaines mutuelles proposent des séances gratuites chez un psychologue partenaire, en plus du forfait annuel dédié aux consultations psychologiques. Renseignez-vous auprès de votre complémentaire santé !

Autres solutions pour réduire le coût des consultations

Outre le dispositif MonPsy, il existe d’autres moyens de réduire le coût de vos séances chez le psychologue :

  • Les centres médico-psychologiques (CMP), où des psychologues et psychothérapeutes vous recevront gratuitement, sur rendez-vous.
  • Les maisons de santé pluridisciplinaires réunissant divers professionnels, dont parfois des psychologues, à des tarifs généralement plus abordables.
  • Les consultations psychologiques parfois proposées à tarifs réduits par votre commune, votre mutuelle ou votre entreprise.
  • La psychothérapie de groupe, une alternative intéressante et plus économique aux séances individuelles.

Dans certains cas spécifiques (ALD, affection de longue durée), des séances chez le psychologue peuvent aussi être remboursées par l’Assurance Maladie sur prescription du médecin traitant. C’est également le cas si elles sont prescrites dans le cadre d’un arrêt de travail pour burnout ou dépression.

Exemple : prise en charge dans le cadre d’une ALD
Sophie, 42 ans, est atteinte d’un cancer du sein. Son médecin traitant lui prescrit des séances chez une psychologue spécialisée en oncologie pour l’aider à mieux vivre sa maladie. Grâce à son ALD, les consultations lui sont remboursées à 100% par l’Assurance Maladie.

Vers une meilleure reconnaissance du rôle des psychologues ?

Si la mise en place du dispositif MonPsy est une avancée positive, elle ne règle pas la question du statut des psychologues au sein du système de soins français. Ces professionnels, pourtant essentiels à la prise en charge des troubles psychiques, restent peu reconnus et leurs consultations difficilement accessibles financièrement pour de nombreux patients.

Une meilleure intégration des psychologues au parcours de soins, associée à une revalorisation de leur métier, apparaît donc nécessaire pour garantir un accès équitable aux soins en santé mentale. En attendant, n’hésitez pas à vous renseigner sur les différentes aides existantes et à en parler avec votre médecin traitant ou votre mutuelle. Prendre soin de sa santé mentale est essentiel, et il existe des solutions pour y parvenir sans se ruiner.

A noter : il existe des psychologues spécialisés dans différents domaines, comme les addictions, les troubles alimentaires, la gestion du stress ou encore le soutien à la parentalité. N’hésitez pas à choisir un professionnel adapté à vos besoins spécifiques pour une prise en charge optimale.

Démarches à suivre pour consulter un psychologue via MonPsy

Si vous souhaitez bénéficier du dispositif MonPsy pour consulter un psychologue à moindre coût, voici les étapes à suivre :

  1. Prenez rendez-vous avec votre médecin traitant, qui évaluera votre situation et pourra vous prescrire des séances chez un psychologue partenaire MonPsy si nécessaire.
  2. Munissez-vous de votre prescription médicale et trouvez un psychologue partenaire MonPsy près de chez vous, en consultant l’annuaire en ligne sur le site monpsy.sante.gouv.fr.
  3. Contactez le psychologue pour prendre rendez-vous, en précisant que vous venez dans le cadre du dispositif MonPsy.
  4. Lors de votre première séance, présentez votre prescription médicale et votre carte Vitale au psychologue. Vous n’aurez à régler que la part non prise en charge par l’Assurance Maladie (40% du tarif de la séance).
Bon à savoir : téléconsultations psychologiques
Depuis la crise sanitaire, les consultations psychologiques à distance se sont développées. Certains psychologues proposent désormais des séances par visioconférence, remboursées au même titre que les consultations en cabinet dans le cadre du dispositif MonPsy. Une solution pratique si vous n’avez pas de psychologue partenaire près de chez vous !

En résumé : un accès aux soins psychologiques facilité, mais encore perfectible

Avec la mise en place du dispositif MonPsy, l’Assurance Maladie a fait un pas vers une meilleure prise en charge des consultations psychologiques. Même si le remboursement n’est que partiel et soumis à conditions, cette avancée permettra à davantage de personnes d’accéder à ces soins essentiels.

Toutefois, la question de la reconnaissance du statut des psychologues comme professionnels de santé à part entière reste en suspens. Une évolution sur ce point permettrait pourtant une intégration plus fluide de ces praticiens au sein du parcours de soins, ainsi qu’une meilleure prise en charge des patients.

Dans l’attente de nouvelles avancées, n’hésitez pas à vous renseigner sur les différentes aides et solutions existantes pour financer vos consultations chez le psychologue. Votre santé mentale est précieuse : prenez-en soin, sans vous ruiner !